Deux jours entre landes, roches et légendes

Un fjord, une carte et nous voilà parties à la découverte des Monts d’Arrée. Au programme des deux jours : le tour du lac de Brennilis. Il en faudrait des jours et des jours pour découvrir les plus de 10 000 hectares de landes et de forêts aussi mystérieuses que légendaires.

Quelques passages incontournables comme les sommets les plus connus, le mont Saint Michel de Brasparts (381m) et sa chapelle et le Menez Kador (384m) et pour les deux, leur vue à 360° offrant un panorama sur le lac de Brennilis, les tourbières et le Yeun Elez (Porte de l’enfer) que nous emprunterons régulièrement lors de notre périple. 

Mont Saint Michel de Brasparts

Ce premier jour, est assez roulant, ça descend et c’est assez plat, nous longeons le lac de Brennilis dans une ambiance humide et nuageuse. Après plusieurs heures au pas, l’ancienne ligne de chemin de fer nous offre quelques pointes de vitesse.

Après 33 km loin de toute civilité, dans un calme absolu entre le jaune de la landes et le mauve des bruyères qui nous entourent, nous voilà arrivées chez nos hôtes pour cette nuit.

Un couple remarquable de part sa gentillesse et sa générosité, car c’est aussi ça les Monts d’Arrée, un état d’esprit !! L’entraide, le partage et les rencontres. Christelle et Gildas nous mette à disposition un paddock avec de l’eau. C’est tout confort, pour nous et nos loulous. Une soirée dans une superbe ambiance, comme si l’on ne s’était pas rencontré seulement la veille. Après cette nuit reposante, un café et hop nous quittons nos nouveaux amis pour une trentaine de kilomètres qui nous attende pour cette seconde journée.

Ce deuxième jour sera moins rapide et plus technique, nous ferons quelques détours car les chemins sur les cartes ne sont pas toujours praticables. Pas mal de route mais nous traversons de jolis villages où de charmants artisans vendent poteries ou autres bijoux fait main. Nous prenons notre temps, on profite de ce calme et de cette bonne humeur générale qui font du bien.

Nous savons que le Menez Kador nous attend alors on préserve nos montures. Une petite pause s’impose pour ravitailler tout le monde et on repart de plus belle. On aperçoit la montagne Saint Michel au loin, celle-ci aura été notre point de repère durant les deux jours, effectivement nous tournons autour.

Nous entamons l’ascension du Menez Kador, la pente est moins dure que pour la montagne Saint Michel, mais elle est longue et le sol est jonchée de roche, nous laissons faire les chevaux à leur rythme. La vue est époustouflante, il faut le voir pour le croire !! Pas une seule habitation a perte de vue, une seule route qui traverse cette étendue jaunit par l’été. On se sent presque seuls au monde ! La montée se fait sans encombre, les marcheurs nous saluent et nous souhaitent bon courage pour la descente. Effectivement, le chemin déjà compliqué se transforme en amas de roche à escalader. Nous mettons pied à terre et la descente se fera en douceur et sans soucis, le pied sûre du fjord !!

Cette randonnée sur deux jours va se terminer sans bobos, 65 km de parcourus avec des paysages plein les yeux, nous nous en souviendrons c’est sûre !

vous aussi, vous voulez prendre un bon bol d’air pur, et venir découvrir les Monts d’Arrée, n’hésitez pas une seconde, c’est le dépaysement assuré !! Nous vous accueillerons volontiers avec Princesse.

Hélène Brient et Princesse de Vilartay.